Les titulaires de professions libérales doivent devenir avant tout des chefs d’entreprises tout en gardant leur éthique et leurs spécificités, c’est pour cela que l’UNPLIB s’est focalisée sur les points suivants :

  • Préparer les titulaires de professions libérales à l’emploi des nouvelles technologies, à la protection et la sécurité des données et à la gestion des back up.
  • Soutenir les petites structures par des formations en gestion d’entreprises et étude de marché.
  • Sensibiliser et favoriser le travail en réseau et la communication.
  • Entretenir un dialogue constructif avec les diverses administrations et cabinets ministériels.
  • Créer des groupes de travail dans les différents piliers de nos professions au regard des différents défis rencontrés par nos professions.
  • Mise à disposition de formateurs sur la L.C.E. suite à l’évolution des tribunaux de commerce vers des tribunaux d’entreprises. Sensibiliser aux conséquences de la loi sur la prévention du blanchiment d’argent et des indicateurs de blanchiment.
  • Mise à disposition de formateurs sur la gestion du temps et du stress.
  • Renforcer la collaboration avec nos collègues Néerlandophones de la FVB.
  • La sécurité de nos prestataires de soins de la première ligne dans le secteur de la santé.
  • Contact avec l’agence pour la simplification administrative.
  • Formation et conseil à la gestion des honoraires impayés.
  • Revoir la thématique de la sous-traitance et du faux-indépendant.
  • Mieux se connaître entre professions libérales : organiser des rencontres entre les différentes associations, ordres et instituts et présentations de nos modes de fonctionnements.
  • Engagement individuel de pensions des professions libérales et intellectuelles.