JOURNÉE DES PROFESSIONS LIBÉRALES 2019
CESE – 13 Novembre 2019
LA CONFIANCE DANS LES PROFESSIONS LIBÉRALES À L’ÈRE DE LA NUMÉRISATION ET DE L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

POINTS PRINCIPAUX

Accord sur les possibilités offertes par l’IA:

  Réduction des coûts et, par conséquent, amélioration de la santé des citoyens

  Moins d’opérations invasives, réductions des risques et gains de temps

  Diminution des actions répétitives

  Efficacité, en particulier pour les thérapies numériques appliquées aux maladies chroniques

  Gain de temps pour les pharmaciens et plus de temps à consacrer à la prise en charge directe des patients et à l’identification de problèmes sérieux liés à la drogue

  Facilite l’interopérabilité, la collaboration et l’intégration dans les secteurs de la santé et dans les relations avec l’administration publique

  Apprendre et rationaliser les expériences pour susciter une prise de conscience

  Augmentation de la valeur économique et sociale des données

  Efficacité des projets de reconnaissance sur l’analyse des données

  Amélioration de la capacité de vérifier l’authenticité des données et la conformité des données avec les règles/normes

  Détection des dommages dans les infrastructures

  Adaptations automatiques dans le cadre des systèmes BIM

  Prévention des accidents

  Mobilité accrue pour les personnes handicapées

EESC-2019-05609-00-00-INFO-TRA (EN) 1/3

Questions à prendre en considération:

 Qualité de la base de données des applications d’IA (source Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne)

o Les algorithmes utilisés dans les systèmes d’apprentissage automatique et l’IA ne peuventpas être de meilleure qualité que les données utilisées pour leur développement Des données de haute qualité sont essentielles pour des algorithmes de haute qualité

o La transparence sur le fait de savoir quelles données sont utilisées dans les systèmes d’IA permet de prévenir d’éventuelles violations

o La polarisation survient en raison de corrélations appliquées par l’IA
o Tous les systèmes d’IA doivent non seulement être totalement transparents, mais également reproductibles
o La perspective et les exigences des professionnels doivent être incluses dans le développement, la conception et la validation des systèmes d’IA

 Questions particulières concernant la fourniture personnelle et digne de confiance de services etl’indépendance professionnelle:

o Explication de l’IA, en particulier pour les professionnels de la santé – consentement éclairé

o Rapport entre le médecin et le patient – vérification, explication, justification des décisionso Protection de la vie privée et responsabilité des algorithmes qui doivent être vérifiés par des personnes extérieures
o Conflit potentiel d’intérêts: les développeurs IA ont besoin de données – les professionnels ont besoin d’IA
o En contournant l’intermédiation des professionnels, on renonce également à l’esprit critique, à l’intuition et à la subjectivité, à l’intelligence créative et sociale, à l’empathie

Recommandations visant à faire en sorte que l’IA soit utilisée dans l’intérêt des patients/clients dans lamesure où la confiance, la fiabilité, la responsabilité, le respect, la protection des données, l’absence de discrimination, les principes éthiques, la compétence, la subsidiarité et la protection de l’intérêt public sontconsacrés dans l’IA

 Les professionnels sont directement impliqués dans:
o La formulation des politiques et de la législation numériques ainsi que des exigences en matière d’adaptation pour la législation professionnelle au niveau local, national et de l’UEo L’établissement de critères pour l’évaluation de l’IA
o L’autorégulation et la fixation de normes de qualité assorties de restrictions et de procédures de sanction en cas de non-conformité
o Développement de l’IA depuis la transmission des données jusqu’à la production finale
o Conception et contrôle de l’information, communication et formation de toutes les parties concernées – y compris les utilisateurs finaux (patients, clients) – sur le fonctionnement, les opportunités, les risques, les défis de l’IA en général
o Mise au point d’une formation professionnelle sectorielle spécifique
o Formulation de mesures de soutien (financières/infrastructurelles) adéquates pour assurer le bon déroulement des processus de passage au numérique pour les professions libérales

EESC-2019-05609-00-00-INFO-TRA (EN) 2/3

 Soutien pour répondre aux besoins suivants:
o Une réglementation publique substantielle en ce qui concerne l’IA et ses conséquences pour la société
o Un espace adéquat pour que les catégories professionnelles puissent exercer leur autonomie et jouer leur rôle d’organismes intermédiaires
o Formation professionnelle continue des professionnels
o Formation et préparation culturelle des jeunes dans les écoles et les universités
o Investissements dans les infrastructures pour combler le fossé entre les petites entités opérationnelles et les grands groupes professionnels

 Défis pour le législateur en vue d’une IA centrée sur le consommateur:
o L’efficacité, les normes de sécurité et la réglementation changent moins rapidement que l’IA
o Trouver le juste équilibre entre la réglementation contraignante et la législation non contraignante pour s’adapter au changement
o Dialogue ouvert et constant et participation des acteurs de la société civile – professionnels, consommateurs, comités d’éthique de la recherche – en ce qui concerne la réglementation, la définition de critères et de normes, les évaluations

 Prochaines étapes:
o Possible avis d’initiative du CESE sur les implications et les possibilités de l’IA pour les professions libérales en Europe